Geoffroy Heurard, Baryton-basse 

Geoffroy

Baryton-basse, Geoffroy Heurard intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris après un Master Lettres & Musique à la Sorbonne ; il y travaille particulièrement le Lied et la mélodie française, ainsi que le répertoire baroque auprès d’Emmanuelle Haïm. Lauréat de la bourse Lavoisier, il se perfectionne à l’Universität für Musik und darstellende Kunst de Vienne (Autriche), notamment dans la classe de Lied et Oratorio de Charles Spencer. Il suit des masterclasses auprès de Walter Berry, Jean-Christophe Benoît, Russel Ryan, Pierre Mervant, Rachel Yakar, David Pittman Jennings, Nicole Fallien, Yves Sotin et auprès du groupe vocal des King’s Singers.

Sélectionné pour le 5ème Forum Lyrique Européen, on peut aussi l’entendre sur scène dans le rôle de Budd (Albert Herring de Britten), Ben (The Telephone de Menotti) et dans des opéras contemporains. Passionné par l’art du récital, il interprète Die Winterreise de Schubert, les Dichterliebe et Liederkreis de Schumann, ainsi que des mélodies françaises lors de récitals à Toulouse (La Halle aux Grains), Paris, Lyon, Gand, Genève, accompagné au piano par Antoine Palloc et Yann Molenat.

Il chante en soliste ou en choeur avec les Arts Florissants (William Christie), l’Ensemble Correspondances (Sébastien Daucé), l’Ensemble Pygmalion (Raphaël Pichon), les Cris de Paris (Geoffroy Jourdain), Le Balcon (Maxime Pascal), Le Poème Harmonique (Vincent Dumestre) ou encore la Main Harmonique (Frédéric Bétous). 

La musique vocale a cappella, qu’il découvre durant ses années de formation (notamment en petit effectif), est une révélation. Lauréat de la Fondation Banque Populaire, il fonde en 2011 l’Ensemble Perspectives, réunissant cinq chanteurs et explorant toute la richesse du répertoire vocal a cappella. Atteint d’une maladie orpheline, il s'investit notamment en faveur des personnes handicapées dans de nombreuses actions culturelles.